Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Images du français au XVIIIe et au XIXe siècles. Les processus de construction d’une idéologie linguistique et leur impact sur la standardisation et l’homogénéisation du français

Résumé : Le stéréotype de l’inégalité des langues, fondé sur leur prétendue hiérarchie naturelle constitue une forme d’idéologie linguistique (Beacco, 2001). L’Europe savante et cosmopolite du XVIIIe siècle, orpheline du latin des clercs, accorde au français suffisamment de considération pour le juger apte à prendre la place laissée vide par le latin et à combler le besoin d’une langue universelle (Baggioni,1997). Cette vision s’appuie sur des jugements épilinguistiques (Lodge, 2006), des représentations ou des images d’élégance, de rigueur, de précision, de clarté, de logique... supposées du français, développées notamment par Rivarol (1784). Elle résulte aussi de la place géopolitique de la France en Europe entre le XVII e et le XIX e siècle. Cette conception encore présente dans le discours commun contemporain, perdure pendant la Révolution et va être renforcée, dans sa dimension universaliste. À ces représentations du français transmises par le XVIIIe siècle s’ajoute une dimension politique à travers le désir des Révolutionnaires de faire du français la langue nationale et le pivot de la nation car le français étant la langue de la liberté. L’extension du français ne sert pas seulement à dire la Révolution, elle contribue à la faire. Ce statut donné au français est explicité clairement dans le rapport de l’abbé Grégoire sur les patois présenté à la Convention (1794). Les conceptions de Grégoire sur la langue s’inscrivent dans un vaste projet politique dans lequel le français dit et rend lisible l’unité nationale. Pour diffuser le français sur l’ensemble du territoire national, il fallait un canal de transmission, c’est la mission dévolue à l’école. Cette entreprise de refondation ne sera possible qu’en se dotant d’outils nouveaux essentiellement scripturaires. On crée une grammaire et un dictionnaire. Grammaire et dictionnaire acquièrent une fonction emblématique puisqu’ils incarnent une politique, qui par le biais d’une généralisation de l’enseignement a révolutionné la langue en l’uniformisant et en écartant toute idée de variation (Bertucci, 2008). Le niveau d’enseignement correspond à celui de l’école élémentaire contemporaine et le principe qui l’anime est celui de l’élémentation, décrite dans le rapport Condorcet de 1792 (Todorov, 1989). L’élémentation nécessite des outils de transmission et de description de la langue afin d’uniformiser les pratiques langagières par le biais de la grammatisation et du corpus d’exemples sur lequel elle est fondée (Auroux, 1994), ce sera la fonction dévolue au manuel. Ce corpus d’exemples est à la fois le noyau de la standardisation linguistique mais il en est aussi la représentation choisie, phrases élémentaires, vocabulaire minimal... (Auroux : Ibid.). Les manuels vont jouer un rôle essentiel dans la transmission de ce français commun de scolarisation au cours du XIXe siècle. La communication mettra d’abord en évidence les représentations et les stéréotypes construits à propos du français au XVIIIe et au XIXe siècles. Elle s’efforcera de montrer ensuite en quoi ces représentations ont impacté la standardisation et l’homogénéisation du français par le biais notamment de l’École.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal-cyu.archives-ouvertes.fr//hal-03706040
Contributor : Marie-Madeleine BERTUCCI Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, June 27, 2022 - 1:56:35 PM
Last modification on : Friday, August 5, 2022 - 2:45:59 PM

Licence

Copyright

Identifiers

  • HAL Id : hal-03706040, version 1

Collections

Citation

Marie-Madeleine Bertucci. Images du français au XVIIIe et au XIXe siècles. Les processus de construction d’une idéologie linguistique et leur impact sur la standardisation et l’homogénéisation du français. IMAGES DES LANGUES ROMANES : discours, représentations et changements linguistiques, Isabel Desmet, Myriam Ponge et Valdir Barzotto Laboratoire d’Études Romanes (LER, EA 4385), Axe de recherche 2 « Dynamiques, variation et innovation dans les langues romanes » et l’Université de S. Paulo, Faculté d’Education, avec le soutien de l’UPEC - IMAGER, Jan 2020, Saint-Denis, France. ⟨hal-03706040⟩

Share

Metrics

Record views

763

Files downloads

4601