Les connexions par relatives dans les écrits académiques d'un corpus de littératie avancée - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2022

Les connexions par relatives dans les écrits académiques d'un corpus de littératie avancée

(1)
1
Tatiana Taous

Abstract

Souvent appréhendée, depuis Tesnière, comme une expansion nominale, commutable avec l’épithète liée et le complément du nom dans une logique paradigmatique, la proposition subordonnée relative est souvent décrite sémantiquement comme l’une des trois possibilités permettant de réduire l’extension d’un nom et ainsi, de le caractériser. Toutefois, réinscrite dans une logique syntagmatique, la mise en relative permet de connecter une proposition A et une proposition B à partir d’un élément en facteur commun (nœud) qui peut éventuellement occuper deux fonctions syntaxiques différentes dans les deux propositions. La difficulté pour les locuteurs ou scripteurs est alors de sélectionner le bon morphème subordonnant opérant la connexion, puisque, pour être grammaticalement correcte, cette mise en relative nécessite la maîtrise de compétences syntaxiques en matière de rection verbale. La présente étude se propose donc de rendre compte d'une expérimentation menée auprès d'un public de lycéens, d'étudiants de licence de SVT et d'étudiants de master se destinant au professorat des écoles.
Fichier principal
Vignette du fichier
Pré-print-HAL-Ttaous-Les connexions par relatives.pdf (828.52 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03897531 , version 1 (30-12-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03897531 , version 1

Cite

Tatiana Taous. Les connexions par relatives dans les écrits académiques d'un corpus de littératie avancée. O. Lewi & B. Longhi (éds). Connecter et segmenter à l’écrit. Ponctuation et opérateurs linguistiques : deux défis pour l’enseignement, 55-84, Peter Lang, 2022. ⟨hal-03897531⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More